Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

☰ Menu

Document sans titre



sommaire de la Lettre N°06 de la lettre - en mars 2002


Sommaire des anciens numéros de la Lettre:

N°01 | N°02 | N°03 | N°04 | N°05 | N°06 | N°07 | N°08 | N°09 | N°10 | N°11 | N°12 | N°13 | N°14 | N°15 | N°16 | N°17 | N°18 | N°19 | N°20 | N°21 | N°22 | N°23 | N°24 | N°25 | N°26 | N°27 | N°28 | N°29 | N°30 | N°31 | N°32 | N°33 | N°34 | N°35 | N°36 | N°37 | N°38 | N°39 | N°40 | N°41 | N°42 |


Cet article est publié dans la rubrique:

" Idées/Société "


Lire dans la même rubrique:

Il y a au total 33 articles dans cette rubrique, cette page en affiche 5 par ordre chronologique

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

La République au défi de l’Islam
dimanche 15 octobre 2017
La République est-elle menacée par les identités ?
vendredi 9 juin 2017
Penser les rapports de genre, de sexe et de filiation dans notre monde moderne
mercredi 7 mai 2014
Modernité de Diderot, philosophe des Lumières
dimanche 12 janvier 2014
Tribune libre : "Universels : contacts à la frontière"
mercredi 9 octobre 2013

Tribune libre
Rendre l’espoir à tous



mise en ligne: dimanche 17 mars 2002


Une société est souvent évaluée par les organisations internationales, voire par certains médias, selon la façon dont elle traite ses "élites", notamment financières : le départ pour l’étranger de tel entrepreneur ou sportif richissime serait le résultat des rigidités du système français et de son manque d’adaptation au monde moderne. On pourrait se demander s’il ne faudrait pas aussi évaluer nos sociétés de plus en plus riches à la façon dont elles traitent les plus pauvres et les plus faibles ; à leur volonté de ne laisser personne sur le bord du chemin et de réduire les inégalités.

La France a récemment connu une amélioration significative sur le plan du chômage et de l’économie. Des lois fondamentales ont été votées, contre l’exclusion sur la CMU, le renouvellement urbain... Nous possédons un bon système de santé, malgré ses carences. Toutefois, des poches de chômage élevé et de misère n’ont pas été supprimées. Dans certaines cités, la loi républicaine ne s’applique plus. Ces endroits sont souvent le lieu d’actes de délinquance, voire d’autodestruction, lorsqu’une partie de ses habitants dressent des embuscades contre les pompiers ou les médecins, traduisant un dévoiement de leur mal-être ou de leur révolte.

Pendant de nombreuses années, des personnes ont accepté des conditions de vie difficiles en espérant que leurs enfants connaîtraient une vie meilleure. Mais "l’ascenseur social" est en panne et, souvent, les perspectives des habitants de zones en difficulté sont limitées au chômage, à la délinquance, voire à la prison.

Un des enjeux des prochaines années sera le renforcement de la cohésion sociale : comment ne laisser personne sur le bord du chemin et rendre l’espoir à tous ? Ou bien préfèrera-t-on la régression répressive ?

retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 37 % de 3. Au total, ce site fait environ 560 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau
AccueilL - | - En résumé - | - Tout le site - | - Admin