Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

   ☰

Document sans titre



sommaire de la Lettre N°28, juin 2011


Sommaire des anciens numéros de la Lettre:

N°01 | N°02 | N°03 | N°04 | N°05 | N°06 | N°07 | N°08 | N°09 | N°10 | N°11 | N°12 | N°13 | N°14 | N°15 | N°16 | N°17 | N°18 | N°19 | N°20 | N°21 | N°22 | N°23 | N°24 | N°25 | N°26 | N°27 | N°28 | N°29 | N°30 | N°31 | N°32 | N°33 | N°34 | N°35 | N°36 | N°37 | N°38 | N°39 | N°40 | N°41 | N°42 |


Cet article est publié dans la rubrique:

" Politique "


Lire dans la même rubrique:

Il y a au total 37 articles dans cette rubrique, cette page en affiche 5 par ordre chronologique

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35

La scène françaiseà la veille des élections présidentielles
vendredi 9 juin 2017
Quelle République et quelle démocratie pour la France ?
vendredi 9 juin 2017
Le Front national, un parti en embuscade ?
mardi 3 janvier 2017
Sortir de l’état d’urgence
lundi 21 décembre 2015
Après le 1er tour des élections régionales
lundi 7 décembre 2015

Attente
Lettre N°28 - Editorial
N°28


mise en ligne: samedi 11 juin 2011


TOUT se passe comme si notre monde retenait son souffle... dans l’attente des changements profonds qu’exige la situation. Attente d’une solution à la crise de la zone euro, non pas l’impossible éclatement qui ne bénéficierait à personne, mais une démarche plus offensive et dynamique que la plongée vers on ne sait quel abîme.
Attente d’une solution à la montée de la dette des États-Unis dont le président est pris en tenailles entre les diktats suicidaires du Parti républicain et l’impératif de la contenir sans sacrifier ses réformes sociales indispensables.
Attente des conséquences du mouvement de la « révolution arabe » aux multiples et imprévisibles ramifications, nous obligeant à mettre, concernant l’accueil des populations chassées par la guerre et la misère, nos actes en conformité avec nos déclarations.

C’est que, contrairement à ce que beaucoup voudraient faire croire, c’est notre société occidentale qui est en crise profonde en raison de l’échec d’un ultralibéralisme qui n’a plus rencontré d’obstacle au cours des dernières décennies et a débouché sur une expansion sans limites d’une sphère financière qui n’a plus de rapports avec l’économie réelle.

Combien de dégâts et de drames faudra-t-il connaître avant que nos édiles en prennent pleinement conscience et osent les mesures courageuses et novatrices qui s’imposent ? A l’aube d’échéances électorales importantes, ceci devrait être au cœur des déclarations d’intentions et des programmes des postulants au suffrage universel.

Michel Cabirol et Jean-Pierre Pagé , co-présidents du Cercle Condorcet de Paris



Envoyer ici vos commentaires sur cet article!




retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 35 % de 3. Au total, ce site fait environ 524 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau
AccueilL - | - En résumé - | - Tout le site - | - Admin