Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

   ☰

Document sans titre



sommaire de la Lettre N°29, novembre 2011

par Criton

Sommaire des anciens numéros de la Lettre:

N°01 | N°02 | N°03 | N°04 | N°05 | N°06 | N°07 | N°08 | N°09 | N°10 | N°11 | N°12 | N°13 | N°14 | N°15 | N°16 | N°17 | N°18 | N°19 | N°20 | N°21 | N°22 | N°23 | N°24 | N°25 | N°26 | N°27 | N°28 | N°29 | N°30 | N°31 | N°32 | N°33 | N°34 | N°35 | N°36 | N°37 | N°38 | N°39 | N°40 | N°41 | N°42 |


Cet article est publié dans la rubrique:

" Actualité "


Lire dans la même rubrique:

Il y a au total 4 articles dans cette rubrique, cette page en affiche 4 par ordre chronologique


A Maurice Bertrand
vendredi 26 février 2016
Disparition
mardi 23 avril 2013
Disparition de Jean-Claude Goll-Perrier
lundi 21 novembre 2011
Disparitions
mercredi 9 février 2011

Disparition de Jean-Claude Goll-Perrier


mise en ligne: lundi 21 novembre 2011


Jean-Claude Goll-Perrier nous a brutalement quittés le 15 septembre dernier.

Rencontré aux « Entretiens d’Auxerre » dont il était un participant fidèle, il s’est ensuite tout naturellement dirigé vers notre Cercle dont il est devenu membre en 2005-2006.

C’est avec consternation et tristesse que nous avons appris cette nouvelle.

Nous savions que c’était un esprit curieux, s’interrogeant sans cesse, toujours en proie au doute. Nous connaissions son goût pour les activités intellectuelles et culturelles, notamment pour l’Histoire et la philosophie, mais aussi pour la musique. La retraite venue – hormis le Cercle – il avait repris le chemin de l’Université et fréquentait assidûment nombre de colloques abordant des sujets de société. Informaticien de formation, il continuait à s’intéresser à l’évolution des sciences et des techniques. Mais Jean-Claude avait d’autres passions et d’autres engagements où s’exprimaient d’autres facettes de sa personnalité. L’alpinisme d’abord, en haute et très haute montagne (les Alpes, mais aussi les Andes au Pérou). Surmonter la difficulté, se dépasser, se confronter aux éléments, relié aux autres par la corde qui sécurise sans enchaîner – voilà ce qu’il recherchait.

À Colombes, où il a toujours résidé, il crée une association qui propose des activités culturelles : « Les riverains de Colombes ».

Son ami nous dit : « Jean-Claude s’en est allé sur un chemin de montagne sans fin. Il ne serait pas étonnant que cette idée d’aller jusqu’au bout du sentier lui plaise. Il gardera, n’en doutons pas, un bon souvenir de la terre et des Hommes. »

Ce texte reprend pour partie des éléments communiqués par son ami d’enfance et compagnon de cordée, Gilbert Quevillard.

Michel Cabirol et Jean-Pierre Pagé , co-présidents du Cercle Condorcet de Paris



Envoyer ici vos commentaires sur cet article!




retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 20 % de 5. Au total, ce site fait environ 521 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau
AccueilL - | - En résumé - | - Tout le site - | - Admin