Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

☰ Menu

Document sans titre



Déclaration du Conseil d’administration du Cercle



mise en ligne: dimanche 11 janvier 2015


Le 7 janvier 2015 à 11h40, en quelques secondes, la rédaction de Charlie Hebdo est décimée : aux cris de « vous allez payer, car vous avez insulté le Prophète ».

Deux tueurs, les frères Kouachi, exécutent les dessinateurs, Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski, deux journalistes, Elsa Cayat et
Bernard Maris, le correcteur kabyle Mustapha Ourad, qui venait d’obtenir la nationalité française, ainsi qu’un invité, Michel Renaud, ancien directeur de cabinet du maire de Clermont-Ferrand.

Un peu plus tôt le policier chargé de leur protection,
Franck Brinsaolo et un employé chargé de l’entretien de l’immeuble, Frédéric Boisseau, avaient été assassinés. Un second policier
blessé qui tentait d’arrêter la fuite des tueurs, Ahmed Merabet, est froidement achevé.
Au total, douze morts et 11 blessés, dont quatre gravement atteints, tel est le bilan des assassins qui s’enfuient en criant « On a vengé le prophète Mohamed, on a tué Charlie ».

Si l’on ajoute à ce bilan effrayant les cinq victimes d’un complice des frères Kouachi, Amedy Coulibaly, cela porte à 17 le nombre de morts
dans ces attaques. Quatre d’entre eux auront péri dans l’attentat antisémite de l’épicerie casher de la porte de Vincennes ; le cinquième, une jeune femme, était un agent de la police municipale de Montrouge ; elle a été abattue dans cette commune.

Des rassemblements spontanés ont réuni ce même jour, dans toute la France et à Paris, place de la République, un grand nombre de citoyens, dont beaucoup de jeunes gens ; en dénonçant ce massacre, les participants ont
manifesté leur volonté de rester plus que jamais fidèles à l’héritage légué par la longue histoire de
notre pays, la philosophie des Lumières et la grande Révolution française.

En s’attaquant à ces deux fondements de la République, que sont la Liberté de pensée et l’Etat de droit, les tueurs ne se sont pas trompés de cible. La riposte doit être à cette hauteur.

Le Cercle Condorcet de Paris, qui se réclame évidemment de ces principes, s’élève avec indignation contre ces assassinats ; il manifeste sa solidarité avec les familles des victimes et avec tous ceux qui ont exprimé leur soutien à l’action de Charlie Hebdo ; action qui se poursuit malgré ce drame.
Il s’associe au mouvement d’unité nationale qui s’est déjà exprimé avec force.

Il appelle ses membres à participer à la manifestation du dimanche 11 janvier.

retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 36 % de 3. Au total, ce site fait environ 538 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau
AccueilL - | - En résumé - | - Tout le site - | - Admin