Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

   ☰

Document sans titre




Sommaire des anciens numéros de la Lettre:

N°01 | N°02 | N°03 | N°04 | N°05 | N°06 | N°07 | N°08 | N°09 | N°10 | N°11 | N°12 | N°13 | N°14 | N°15 | N°16 | N°17 | N°18 | N°19 | N°20 | N°21 | N°22 | N°23 | N°24 | N°25 | N°26 | N°27 | N°28 | N°29 | N°30 | N°31 | N°32 | N°33 | N°34 | N°35 | N°36 | N°37 | N°38 | N°39 | N°40 | N°41 | N°42 |


Cet article est publié dans la rubrique:

" libre opinion "


Lire dans la même rubrique:

Il y a au total 22 articles dans cette rubrique, cette page en affiche 5 par ordre chronologique

0 | 5 | 10 | 15 | 20

À Monsieur le Président de la République
lundi 18 septembre 2017
A propos des discours d’Athènes
lundi 11 septembre 2017
Humeur !
mardi 25 juillet 2017
Billet d’humeur
mercredi 24 mai 2017
Plan Jeunesse
lundi 20 février 2017

Face au populisme : l’Europe au pied du mur


mise en ligne: vendredi 9 octobre 2015


L’épisode du Parlement Européen, devant lequel se sont affrontés le Président Hollande et Marine Le Pen, est révélateur des périls qui menacent l’Europe et, au sein de celle-ci, notre pays.

La « philippique » de Marine Le Pen est aussi odieuse que révélatrice du malaise qui les frappe aujourd’hui. Elle a le mérite de le manifester au grand jour et de la plus virulente (en même temps que vulgaire) façon. Le plus grave est que cette philippique est sans aucun doute fort bien reçue par une partie importante de l’opinion en France et fait renaître des comportements que l’on croyait remisés dans les oubliettes de l’Histoire. Le danger est grave.

Ceci manifeste ce qu’il faut bien appeler un échec de la « Construction Européenne » après bien des pas en avant. Force est de constater que la « politique d’austérité », imposée par la majorité conservatrice de l’Europe et qui a servi de bréviaire à nos édiles, a conduit celle-ci dans l’ornière. Non seulement, elle n’a pas réussi à restaurer la croissance et la prospérité, mais elle a creusé les inégalités entre les pays (du Nord) les plus riches et les pays les plus pauvres (du Sud) atteints par le chômage et l’exode de leurs populations. Les rebondissements de la crise grecque, mais aussi l’état de fragilité de pays comme l’Espagne et le Portugal en dépit des déclarations rassurantes de leurs dirigeants, en sont un éloquent témoignage. Les conséquences politiques en sont le développement de mouvements contestataires qui, dans le meilleur des cas, prennent la forme de Syriza et Podemos, mais, malheureusement, côtoient le pire populisme avec des relents que l’on croyait oubliés, précisément avec le succès du parti de Marine Le Pen en France.

Il est temps de lancer un avertissement solennel. Si l’Union européenne, ou, du moins la Zone euro, ne comprend pas la nécessité et l’urgence d’un passage à une véritable Fédération complète et bien comprise, il y a tout lieu de craindre un échec du grand projet de l’Europe avec toutes les conséquences qui en découleraient

retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 50 % de 2. Au total, ce site fait environ 544 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau
AccueilL - | - En résumé - | - Tout le site - | - Admin