Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

☰ Menu

Document sans titre



Non au projet d’inscrire la déchéance de la nationalité dans la Constitution française



mise en ligne: jeudi 24 décembre 2015


La volonté du Président de la République et du gouvernement d’inscrire dans la Constitution la possibilité de déchéance de la nationalité pour les citoyens français binationaux convaincus d’actes terroristes, s’inscrit dans une démagogie sécuritaire.

Ce projet banalise les idées de l’extrême droite et continue de faire glisser insidieusement le pays de l’état de droit à un état de sécurité, comme l’écrit le grand philosophe italien Giorgio Agamben [1]

Sans aucune incidence sur la prévention de la menace terroriste, ce projet met en cause le droit du sol et l’égalité de tous les citoyens devant la loi. C’est une atteinte aux principes de la République.

Le Cercle Condorcet de Paris exprime son opposition radicale à cette entreprise.

[1De l’état de droit à un état de sécurité, Giorgio Agamben, « Le Monde » du jeudi 24 décembre 2015

retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 29 % de 4. Au total, ce site fait environ 536 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau
AccueilL - | - En résumé - | - Tout le site - | - Admin