Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

☰ Menu

Document sans titre




Sommaire des anciens numéros de la Lettre:

N°01 | N°02 | N°03 | N°04 | N°05 | N°06 | N°07 | N°08 | N°09 | N°10 | N°11 | N°12 | N°13 | N°14 | N°15 | N°16 | N°17 | N°18 | N°19 | N°20 | N°21 | N°22 | N°23 | N°24 | N°25 | N°26 | N°27 | N°28 | N°29 | N°30 | N°31 | N°32 | N°33 | N°34 | N°35 | N°36 | N°37 | N°38 | N°39 | N°40 | N°41 | N°42 |


Cet article est publié dans la rubrique:

" Les débats du Cercle "


Lire dans la même rubrique:

Il y a au total 136 articles dans cette rubrique, cette page en affiche 5 par ordre chronologique

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 135

à préciser ultérieurement
vendredi 10 novembre 2017
Les inégalités en France
mercredi 4 octobre 2017
La scène allemande après les élections fédérales
mardi 12 septembre 2017
La transition énergétique en questions
samedi 9 septembre 2017
A suivre
par
samedi 24 juin 2017

Prochaines plénières



mise en ligne: jeudi 28 janvier 2016


Mardi 15 mars 2016 de 18h30 à 20h30

Attention changement de lieu (voir indications ci-après)


A la maison des Métallos
94 rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
Salle Rol-Tanguy


sur le thème de :

Le Moyen-Orient en état de guerre permanente ?
Etat des lieux et dynamique des conflits

avec Alain Gresh
Journaliste, ancien Rédacteur en chef du Monde Diplomatique
Président de l'Association des journalistes spécialisés sur le Maghreb et le Moyen-Orient (AJMO)

Depuis plus de trente ans, presque sans discontinuer, les guerres ont parcouru l’espace du Moyen-Orient comme des incendies jamais éteints. Entre l’Irak et l’Iran, l’Irak et le Koweit, les guerres civiles en Afghanistan, les interventions occidentales puis la guerre en Irak, sans oublier la guerre civile au Liban, dès 1979, qui fut l’une des premières et des plus meurtrières. Même si les conflits israélo-palestiniens qui durent depuis si longtemps, sont au cœur de cette région, et sont donnés parfois comme justifications d’actes de guerre, ils ne permettent pas de comprendre tous les enjeux de puissance et de conquêtes qui agitent cette région.
Depuis 2011, les peuples de plusieurs de ces pays ont exprimé dans la rue et dans des élections qu’ils aspiraient à une vie démocratique, à plus de libertés certes mais aussi à une vie matérielle meilleure. C’était le sens des printemps arabes. Si l’on excepte la Tunisie, ces aspirations ont été écrasées. En Syrie, la guerre civile s’est installée, s’élargissant vers l’Irak avec la progression de groupes islamistes, principalement DAECH. On assiste a une certaine internationalisation du conflit : les attentats se portent dans les pays occidentaux, particulièrement la France. La Russie soutient le régime en place, par ses bombardements, les « occidentaux » sont englués dans une coalition peu active, avec l’appui des plus rétrogrades des pouvoirs arabes, soutiens d’islamistes. L’Iran et la Turquie sont impliqués, en camps opposés, comme puissances en devenir. La crise des réfugiés en Europe nous montre aussi que nous sommes, que nous le voulions ou non, partie prenante de cette guerre. Elle met en cause nos solidarités internes autant que notre devoir d’asile.
Devant l’impuissance manifeste des nations à conduire au règlement de ces conflits, nous pouvons craindre que ceux-ci s’étendent encore plus de proche en proche. Que pouvons nous faire ?
Peut-être d’abord essayer de comprendre. Sortir des schémas simplistes qui rapportent ces conflits à des guerres religieuses ou de civilisations (trop commodes pour ne pas penser), chercher ce qui dans l’histoire récente a servi de terreau à ces guerres. Quelles responsabilités portent également les pays occidentaux qui sont intervenus si souvent ? Et peut-être, comment pourrions nous faciliter des solutions ? Faut-il attendre l’épuisement des forces ?

Alain Gresh, journaliste spécialiste du Moyen Orient, ancien rédacteur en chef adjoint du Monde Diplomatique nous aidera à construire cet état des lieux et à décrypter les dynamiques de ces conflits.

Nous vous conseillons quelques lectures :

- Pour une lecture profane des conflits ou sur le retour du religieux dans les conflits contemporains du Moyen-Orient, de G. Corm, ed la Découverte, Paris, 2015

- Les Arabes, leur destin et le nôtre de Jean-Pierre Filiu, ed. La Découverte, 2015 (qui dispose d’une bibliographie courte mais riche et essentielle)

- Les 100 clés du Proche-Orient , de A. Gresh et D. Vidal, Ed. Pluriel, 2011(mais avant les printemps arabes…). En PJ, son avant-propos.

- Et il n’est jamais trop tard pour lire l’ouvrage d’Edward W. Said, l’Orientalisme ou l’Orient créé par l’Occident, au Seuil, en poche désormais.


Pour venir

Maison des métallos
94 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11e
Mº ligne 2 arrêt Couronnes
Bus ligne 96
• arrêt Maison des métallos (direction Gare Montparnasse) 
• arrêt Saint-Maur/Jean Aicard (direction Porte des Lilas)
Parking 11 rue des Trois Bornes, ouvert jusqu'à 21h La salle se trouve à l’entrée sur la gauche.


Les plénières sont ouvertes aux membres du cercle et à leurs invités



Mardi 5 avril 2016 de 18h30 à 20h30
3 rue Récamier, Paris 75007, métro Sèvres-Babylone


sur le thème de :

La genèse du djihad français".

avec Gilles Kepel


Les plénières sont ouvertes aux membres du cercle et à leurs invités
retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 57 % de 2. Au total, ce site fait environ 532 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau