Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

   ☰

Document sans titre



A Maurice Bertrand


mise en ligne: vendredi 26 février 2016


Maurice nous a quittés le 23 décembre dernier.

Assigné à résidence par une terrible maladie invalidante, il continuait — à distance — à s’intéresser intensément aux activités du Cercle Condorcet dont il était membre depuis l’origine.

Grâce à son ami Jean Lyon, lui aussi membre du Cercle, nous étions quelques-uns à lui rendre visite pour échanger sur les sujets en cours, écouter ses analyses, toujours pertinentes et recueillir ses suggestions, chaleureusement accueillis par Doris, son épouse.

Son acuité intellectuelle était intacte.

Fidèle aux idées qu’il avait toujours défendues en tant que citoyen en désaccord avec les structures de la société actuelle et cherchant à contribuer à leur modification, il avait créé avec Jean Lyon le site : « Politique du possible », dont l’objet était de tenter de définir les bases d’un programme de réformes crédibles et efficaces pour rendre notre société plus humaine et plus juste, par-delà l’opposition obsolète entre capitalisme et socialisme. La réduction des inégalités par la fiscalité et le développement de l’éducation constituaient le deuxième axe de sa réflexion.

Son expérience passée était là tout entière réinvestie.

Maurice était Conseiller honoraire à la Cour des Comptes, avait été Maître de Conférences à l’ENA et au Centre des Hautes Études internationales à Genève. En 1954 sa route croise celle de Pierre Mendès France dont il deviendra conseiller technique au cabinet du ministre de l’Air. Cette rencontre marque une nouvelle étape dans son parcours politique et personnel. En tant qu’ancien membre et Président du Corps commun d’inspection du système des Nations Unies, son expertise sur les questions internationales était vaste. L’essentiel de sa recherche portait sur la nature de la transformation de la société planétaire, sur ce qu’il appelait « la sortie difficile de l’ordre militaire », les erreurs stratégiques de l’Occident, la construction possible d’un autre type de société et les conditions réalistes du dépassement des Etats-Nations.

En juillet 2014, il publiait son dernier ouvrage :

MACHIAVEL ou L’ILLUSION RÉALISTE [1]
Son intelligence nous manquera.

[1L’Harmattan – Questions contemporaines.

retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 40 % de 3. Au total, ce site fait environ 525 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau
AccueilL - | - En résumé - | - Tout le site - | - Admin