Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

   ☰

Document sans titre



Plénières des 13 et 28 septembre 2016


mise en ligne: lundi 15 août 2016




mardi 13 septembre 2016 de 18h30 à 20h30
3 rue Récamier, Paris 75007
métro Sèvres-Babylone


avec


Nonna Mayer
Directrice de Recherches émérite au CNRS

sur le thème de :

Le front national, un parti en embuscade ?


La situation actuelle en France et en Europe (mais pas seulement...) est préoccupante. Peut-on en France, construire des voies nouvelles de vie politique dans une société qui parait déboussolée par les pratiques actuelles au sein d'institutions qui semblent mal adaptées aux enjeux contemporains de mondialisation, de chômage massif et de développement des inégalités.
Après le vote des Anglais pour abandonner l’Union Européenne, faut-il choisir de se replier sur les Etats nations ou peut-on relancer l'Europe sur des fondements plus démocratiques ? Dans quels cadres politiques peut-on trouver des issues aux crises que connaissent nos sociétés ?
Plus récemment les attentats qui ont particulièrement touché la France, fragilisent notre unité républicaine et risquent de faire émerger des fractures entre citoyens aux religions différentes, issus pour certains d’immigrations plus ou moins anciennes, et plus particulièrement de pays musulmans. Dans ce contexte la question du Front National est une de nos préoccupations majeures: il attire en nombre des électeurs et, de plus en plus, des électrices, déçus aussi bien par les partis de droite que par les partis de gauche.
Le FN semble apporter une voie et une voix à celles et ceux qui se sentent exclus, mal représentés, en recherche d'autorité, de sécurité et de solutions à leur portée. A la fois anti-européen, anti immigré, anti partis, le FN flirte souvent avec le racisme, et aujourd’hui avec un « anti islamisme » de combat dans lequel il cherche à entrainer la droite traditionnelle non sans quelques succès… Les formes de précarité économiques, sociales, mais encore les peurs que provoquent les attentats aujourd’hui constituent « ses » preuves de l’impuissance politique actuelle.
Ses dirigeants veulent disqualifier les autres partis politiques et se présenter comme les seuls vrais représentants du peuple, les seuls à même de régler les problèmes économiques, sociaux, sécuritaires et enfin identitaires des français. Paradoxalement, ils s’affirment par la démocratie tout en excluant les autres courants et partis politiques. Leurs discours et pratiques, clairement hégémoniques et totalitaires, ne peuvent qu’inquiéter. Peuvent- ils faire illusion ? Leurs succès électoraux récents le laissent penser.
En Europe d’autres mouvements, semblables et amis entre eux, obtiennent des résultats électoraux les mettant en mesure de participer au pouvoir, ce qu’ils font parfois.
Nous débattrons à partir des évolutions récentes, du pouvoir d'attraction de ce parti comme "unique" alternative aux pratiques républicaines et démocratiques actuelles. De ses perspectives de réussir, des façons de combattre ses idées et ses pratiques.

Nonna Mayer nous apportera ses analyses construites depuis de longues années sur l’extrême droite, en France et en Europe, sur le FN et ce que représente son électorat.

Nonna Mayer, directrice de Recherches émérite au CNRS, rattachée au Centre d’Etudes Européennes de Sciences Po a une longue expérience de recherches sur le Front National et les mutations de son électorat. Elle travaille également sur les inégalités, le racisme et l’antisémitisme et leurs conséquences sur les attitudes politiques.

Une de ses dernières publications :

Les faux-semblants du Front national
Sociologie d'un parti politique


Sylvain Crépon, Alexandre Dézé et Nonna Mayer, Paris 2015
Presses de Sciences Po.


Nous comptons sur votre présence et vous prions de croire à nos meilleurs sentiments

Les plénières sont ouvertes aux membres du cercle et à leurs invités





mercredi 28 septembre 2016 de 18h30 à 20h30

3 rue Récamier, Paris 75007
métro Sèvres-Babylone


avec

Martin Lees


Haut fonctionnaire international

sur le thème de :

Les grands défis globaux: que faut-il attendre après la COP 21?

- Martin Lees est écossais, résidant en France.
- Il est « Recteur emeritus » de l’Université de la Paix des Nations Unies et ancien Secrétaire Général du Club de Rome.
- Il a été haut fonctionnaire à l’OCDE à Paris, puis Secrétaire Général adjoint à l’ONU à New York.
- Il préside un groupe international sur la science du climat.
- Il a occupé la fonction de conseiller à haut niveau auprès du Président de la COP 20 à Lima qui a eu lieu en décembre 2014 pour préparer la COP 21 à Paris.

Les fonctions qu’a occupées Martin Lees en font un interlocuteur privilégié et particulièrement compétent pour nous dire ce que l’on peut attendre de la COP 21 qu’il a contribué à préparer à Lima. Est-on fondé à employer le qualificatif de grand succès ouvrant des perspectives très prometteuses selon lequel celle-ci a été présentée ? Ou risque-t-il de s’agir d’un feu de paille sans lendemain ? Que réservent à notre planète les années à venir ?



Nous comptons sur votre présence et vous prions de croire à nos meilleurs sentiments

Les plénières sont ouvertes aux membres du cercle et à leurs invités
retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 49 % de 2. Au total, ce site fait environ 544 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau