Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

   ☰

Document sans titre



La question du logement


mise en ligne: jeudi 30 mars 2017


mercredi 3 mai 2017 de 18h30 à 20h30 -

3 rue Récamier, Paris 75007
métro Sèvres-Babylone

La question du logement en France

avec

Manuel Domergue.
Directeur des études de la Fondation Abbé Pierre.


Selon le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre, 4 millions de français sont mal logés, sans abris ou sans logement personnel. Et près de 12 millions de personnes sont en situation fragile du fait de leurs difficultés de logement. Pourtant la France dispose d’une politique du logement social depuis les années 1920, fondée sur l’épargne populaire, laquelle a permis de nombreuses améliorations de l’habitat, notamment depuis la seconde guerre mondiale : accroissement de la surface habitable par personne, amélioration du confort. Des aides au logement sont accessibles pour des populations ciblées (faibles revenus, étudiants). Des aides à la construction sont accordées à ceux qui construisent pour louer. Et la construction des HLM, particulière à la France, a pour objectif de résoudre cette question du logement. Hélas, la solution paraît toujours à venir. Insuffisance du nombre de logements construits et accessibles aux populations à faible revenu, vieillissement du parc HLM, précarisation croissante de populations à revenus irréguliers et trop faibles, devenant insolvables, installant une insécurité sociale de ces populations, en ville et même à la campagne. En particulier, l’entretien ou l’amélioration des logements existants devient une charge trop lourde pour beaucoup. Dans cette campagne présidentielle, la question du logement est restée inaudible. Serait-ce l’effet d’une abdication générale ? Devant l’ampleur de la tâche malgré les nombreuses tentatives nationales et locales de résolution de la question du logement ? Il existe une tentation de laisser la part plus grande aux initiatives privées ou individuelles, comme l’accession à la propriété. Les interventions sur les marchés de la construction ou de la location sont elles efficaces ? Les aides aux personnes sont elles effectives ? Ne privilégie-t-on pas la rente plutôt que l’usage ? La question du logement doit-elle rester une question sociale ou redevenir une question politique ? Liée aux questions de revenu et de bien-être ? Mais aussi comme symbole de l’existence, voire de l’identité ? Alors que le logement des plus jeunes pose à nouveau question, qu’en est-il de l’adaptation du logement aux différentes étapes de la vie ?

Bernard Wolfer
Président du Cercle Condorcet de Paris

Bibliographie :
-Le rapport 2017 de la FAP sur le mal logement (sur demande à la FAP)
-Askenazy P. Tous rentiers. Pour une autre répartition des richesses, chez O. Jacob, 2016.
-Robert C., Vaucher A.C., Domergue M., Crise du logement, bien la comprendre pour mieux la combattre, chez le Cavalier Bleu, 2014
-Voir aussi diverses « notes » du Cercle Condorcet de Paris de 2013-2014.


Les plénières sont ouvertes aux membres du cercle et à leurs invités
Nous comptons sur votre présence et vous prions de croire à nos meilleurs sentiments

Manuel Domergue

Directeur des études de la Fondation Abbé Pierre.



Envoyer ici vos commentaires sur cet article!




retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 21 % de 5. Au total, ce site fait environ 521 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau
AccueilL - | - En résumé - | - Tout le site - | - Admin