Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

☰ Menu

Document sans titre




Sommaire des anciens numéros de la Lettre:

N°01 | N°02 | N°03 | N°04 | N°05 | N°06 | N°07 | N°08 | N°09 | N°10 | N°11 | N°12 | N°13 | N°14 | N°15 | N°16 | N°17 | N°18 | N°19 | N°20 | N°21 | N°22 | N°23 | N°24 | N°25 | N°26 | N°27 | N°28 | N°29 | N°30 | N°31 | N°32 | N°33 | N°34 | N°35 | N°36 | N°37 | N°38 | N°39 | N°40 | N°41 | N°42 |


Cet article est publié dans la rubrique:

" Rapports et Communiqués "


Lire dans la même rubrique:

Il y a au total 20 articles dans cette rubrique, cette page en affiche 5 par ordre chronologique

0 | 5 | 10 | 15

Pour le 30ième anniversaire du Cercle
par
mercredi 12 juillet 2017
Compte-rendu de l’Assemblée générale du 23 juin 2017
par
mercredi 12 juillet 2017
Rapport d’activité
par
dimanche 18 juin 2017
Rapport financier 2016
par
dimanche 18 juin 2017
Rapport moral
par
dimanche 18 juin 2017

Rapport moral

de septembre 2016 à juin 2017, AG 23 juin 2017


mise en ligne: dimanche 18 juin 2017


Projet

Le Cercle Condorcet de Paris a entamé sa trentième année d’existence dans une période marquée par de nombreux changements en France et dans le Monde, mais aussi d’incertitudes sur ce qu’il peut advenir. Elections aux USA puis en France, référendum de sortie du Royaume Uni de l’UE pour ne citer que les votes les plus marquants. Poursuite des crises, des conflits, des attentats islamistes… L’Europe est particulièrement touchée dans la mesure où son projet comme son modèle démocratique et son action internationale sont régulièrement mis en cause. La montée du populisme semble liée non seulement à la crise économique et au chômage massif, mais aussi à la venue de réfugiés de pays en guerre ou en famine (nous en avions traité fin 2015).

Le Cercle a donc décidé de porter sa réflexion sur certaines des questions posées aux citoyens français ou européens.

Nous avons ainsi tenu onze plénières en invitant des personnalités reconnues sur ces questions. Les élections ont occupé l’essentiel de nos préoccupations, parce que nous sentions bien qu’elles portaient en germe de profonds changements. Le vote Front National avec Nonna Mayer, Les valeurs de la République avec Patrick Weil, les Institutions en jeu avec Dominique Rousseau, la scène française avec Marcel Gauchet, l’Imaginaire des français avec Stéphane Rozès. Les analyses et les débats ont largement éclairé le déroulement des évènements. Nous poursuivrons l’analyse des élections françaises avec Hervé Le bras entre les deux tours des législatives. Il apparaît déjà que l’élection présidentielle a chamboulé la vie politique partisane française, au point de casser le bipartisme en cours depuis les années 70, mais en donnant à la cinquième république un nouveau canevas à remplir sans que le dessin final soit même ébauché, ce qui est non seulement inédit, mais peut aussi bien créer des perspectives qu’aboutir à des crises inattendues.

Le Brexit a donné lieu dans notre cercle à la réactivation d’une commission Europe, sous la direction de Jean Pierre Pagé, lequel a organisé plusieurs réunions, la dernière autour de Marcel Gauchet qui a donné sa vision de la situation. Après une première phase, consacrée à l’analyse des causes des crises de l’Europe, le groupe va consacrer maintenant son activité à rechercher les voies et les moyens pour en sortir, notamment en analysant les projets qui ont été élaborés par les postulants à l’élection présidentielle.

Avec G. Mink, nous avons débattu de ces pays d’Europe de l’Est qui manifestent un anti européanisme certain tout en développant des formes d’états autoritaires et peu respectueux des droits : Hongrie, Pologne en particulier. Le populisme y est à l’œuvre.

L’élection américaine a donné lieu, après son résultat, à une plénière utile pour comprendre l’incompréhensible : l’élection d’un homme voulant revenir au passé, une sorte de « du futur faisons table rase’. Susan George, membre de notre Cercle en a d’autant mieux donné certaines clés qu’elle avait pensé tout à fait possible cette élection.

Nous avons également parlé de la Cop 21 en évaluant avec Martin Lees les résultats et les limites de l’accord de Paris.
Nous avons aussi essayé de comprendre, avec Michel Bourguignon, ce qui peut expliquer le désamour de l’énergie nucléaire en France : la question de la sécurité est en bonne place.
Enfin, avec Manuel Domergues de la Fondation Abbé Pierre, nous avons étudié le dernier état du mal logement en France, sujet que nous avions abordé dans un groupe de travail.

La qualité des interventions et des débats a été saluée par des participations nombreuses. Nous sommes cependant conscients que des travaux de groupes seraient souvent nécessaires, en préalable ou en suite de ces plénières.

La lettre du Cercle a publié les synthèses de ces plénières mais aussi des textes originaux de membres du Cercle. Sa présentation a été changée, sur proposition de Jean Michel Eychenne qui en assure la conception, et celle-ci a été appréciée. Le site du Cercle reçoit aussi les enregistrements des plénières, les synthèses et publie quelques textes de membres du Cercle. Nous essayons aussi d’en améliorer la forme, avec Jean loup Motchane, avec l’objectif d’en faire un outil de communication mieux partagé.

La nouvelle organisation du Cercle, mise en place depuis un an a montré une certaine efficacité. Mais elle demeure certainement perfectible. Si nous avons augmenté le nombre d’adhérents, nous peinons encore à organiser plus de travaux dans ce Cercle : il faudrait sans doute réfléchir à une organisation plus partagée.

Nous avons rencontré la nouvelle Secrétaire Générale de la Ligue de l’Enseignement. Il a été convenu que de nouvelles relations plus étroites pourraient être entretenues, en particulier par des actions communes et avec des financements nouveaux. Ce sera en particulier le cas pour le 30ème anniversaire du Cercle auquel la Ligue participera. Cela pourra se manifester aussi par des séminaires et publications communes.

Pour ce Trentième anniversaire, nous organisons, le 13 octobre 2017, un évènement particulier. Nous retracerons dans une première partie l’histoire de ce laboratoire d’idées ont les travaux ont accompagné trente ans de changements essentiels, en France, en Europe, à l’Est en particulier, mais aussi au Moyen Orient. S’il a un temps côtoyé de nombreux autres laboratoires, ceux-ci se sont soit professionnalisés autour de mouvements politiques, soit ont disparus. La nouvelle donne politique qui apparaît en de nombreux pays devrait pourtant susciter de nouveaux débats d’idées. La pertinence de notre Cercle tient sans doute dans la grande liberté de nos débats et de nos propositions.

Pour ce trentième anniversaire nous organisons un débat particulier avec quatre (à confirmer) personnalités politiques qui tout en étant profondément européens ont de l’Europe des conceptions parfois différentes, dues à leurs parcours mais aussi à leurs origines. Royaume uni, Italie, Grèce et Allemagne : quatre « attracteurs » des difficultés européennes actuelles, mais peut-être aussi de son avenir. : Mac Shane, Letta, Varoufakis, Cohn Bendit.

Ceci marque un renouveau du Cercle Condorcet de Paris. Nous devons encourager les actions partagées, accueillir de nouveaux membres et encourager des travaux de réflexion propres au Cercle : L’époque troublée que nous vivons exige que des citoyens engagés dans des cercles de pensée comme le notre apportent des analyses et des propositions sur l’évolution de nos sociétés, accessibles au plus grand nombre.

Enfin, nous devons regretter le décès de Claire Richet, qui a longtemps été trésorière du Cercle, mais surtout une personne active et bienveillante depuis les débuts du Cercle. Ancienne résistante, ancienne secrétaire Générale du CFJ de Paris, elle nous a quitté à l’automne 2016, âgée de 96 ans.

Bernard Wolfer



Envoyer ici vos commentaires sur cet article!




retour au début des forums



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau
AccueilL - | - En résumé - | - Tout le site - | - Admin