Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

☰ menu

Document sans titre



Les mathématiques, une langue universelle que personne ne parle ?
mise en ligne: lundi 19 février 2018


lundi 5 mars 2018, de 18h30 à 20h30 .

3 rue Récamier, Paris 75007
métro Sèvres-Babylone

Axel Tufféry
Professeur agrégé de mathématiques au Lycée Louis Le Grand.

sur le thème de :

Les mathématiques, une langue universelle que personne ne parle ?



De toutes les disciplines enseignées par l’École, les mathématiques sont sans doute celle dont la transmission est la plus dépendante de cette École(1) et en même temps celle dont la transmission est la moins assurée par celle-ci. Elles constituent aussi la discipline qui, chez les enseignés, suscite globalement le plus de passions, positives aussi bien que négatives. Chaque élève, en progressant dans sa scolarité, peut faire l’expérience que, dans une classe, certains des élèves semblent tirer une véritable jouissance des procédures propres à cette discipline, tandis que d’autres ne créent pas d’autre rapport à celle-ci que le rejet.
Discipline dont la maîtrise semble socialement particulièrement désirable, et dont le caractère d’outil de sélection ne se dément pas au fil des réformes de l’institution scolaire, elle est pourtant en même temps celle dont personne n’a d’usage au quotidien.
Bien qu’elle formalise au mieux le rêve d’une langue universelle, cette langue n’est, d’une certaine façon, contrairement aux langues naturelles, parlée par personne, et sa nature fondamentalement écrite présente un caractère de radicale illisibilité pour la plupart des gens(2).
Amoureux ou dépités des mathématiques sont ainsi tous soumis, sans en avoir en général conscience, à un usage particulier de la littéralité qui ne se présente pas, comme une simple duplication de la langue parlée, et qui de ce fait, tout en soumettant les significations à une exigence d’exactitude implacable, prive les sujets de tout recours à un sens, religieux, mythique, métaphysique ou simplement politique au-delà, donc, de tout recours à ce qui ordinairement redonne perspective et consistance à nos discours fréquemment contradictoires et toujours criblés de manques.
Nous essaierons donc ensemble de mieux cerner particularités et enjeux de l’écriture mathématique, et d’en tirer quelques conséquences pour l’École.


Axel Tufféry





Professeur agrégé de mathématiques au Lycée Louis Le Grand, Axel Tufféry a par ailleurs apporté des contributions à diverses revues de psychanalyse et de poésie.

Cette plénière se tiendra en présence de Stella Baruk


Bernard WOLFER Président

Les plénières sont ouvertes aux membres du cercle et à leurs invités

Nous comptons sur votre présence et vous prions de croire à nos meilleurs sentiments


Notes

1 - Stella Baruk Echec et maths, L'âge du capitaine, Dictionnaire de mathématiques élémentaires, Editions du Seuil.
2 - Stella Baruk Le goût des maths, une affaire de langue, "Le Monde" du 29 novembre 2008.
retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 36 % de 3. Au total, ce site compte environ 607 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau