Cercle Condorcet de Paris Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript

☰ menu

Document sans titre



Pourquoi promouvoir le néologisme « interconvictionnalité » ?


mise en ligne: samedi 5 mai 2018


mardi 29 mai 2018, de 18h30 à 20h30 .

3 rue Récamier, Paris 75007
métro Sèvres-Babylone
sur le thème de

Pourquoi promouvoir le néologisme « interconvictionnalité » ?
avec

Philippe LAZAR*


membre fondateur du Cercle Condorcet de Paris

Toute tentative de promotion d’un néologisme se heurte, comme toute innovation, à de plus ou moins légitimes objections. Ce fut en son temps le cas pour le mot « laïcité », dont Ferdinand Buisson disait pourtant à la fin du xixe siècle qu’il répondait à une nécessité, « aucun autre terme ne permettant d’exprimer sans périphrase cette idée dans son ampleur ». C’est bien le cas aujourd’hui pour le néologisme interconvictionnalité. Il a trait à la multiplicité des convictions, à la légitimité de leur expression, à la possibilité de s’enrichir de cette diversité plutôt que de tenter de s’en débarrasser en imposant aux autres ses propres convictions, à celle d’agir en commun malgré des finalités différentes - toutes dimensions complémentaires qu’il est difficile de désigner autrement que par une longue périphrase sauf à disposer d’un mot pour le faire.

Les convictions dont il est question sont de tous ordres : philosophique, religieux, politique, social, culturel. Par nature au départ individuelles et expressions de la liberté de pensée et de conscience, elles constituent aussi l’un des fondements de la vie collective. L’objet de la rédaction par le G3i d’une Charte européenne de l’interconvictionnalité est de porter le concept d’interconvictionnalité à l’écheulle européenne, l’un des multiples avantages de cette démarche étant de pouvoir traiter à cette échelle, grâce à lui, de la question de la « laïcité » sans avoir à utiliser ce terme difficilement exportable dans des pays n’ayant pas fait le choix d’une « séparation » des Églises et de l’État.



Bernard WOLFER Président


*Philippe Lazar est Directeur de la revue interculturelle Diasporiques/Cultures en mouvement (co-éditée par l’Association Diasporiques et la Ligue de l’enseignement) Vice-président du Groupe international, interculturel et interconvictonnel (G3i, www.g3i.eu )


Les plénières sont ouvertes aux membres du cercle et à leurs invités

Nous comptons sur votre présence et vous prions de croire à nos meilleurs sentiments
retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 25 % de 4. Au total, ce site compte environ 617 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau