hierarchie_sommaire Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript
over-menu-FINAL Afficher / Cacher une boite div en javascript ☰ menu Document sans titre






Sommaire des anciens numéros de la Lettre:

N°01 | N°02 | N°03 | N°04 | N°05 | N°06 | N°07 | N°08 | N°09 | N°10 | N°11 | N°12 | N°13 | N°14 | N°15 | N°16 | N°17 | N°18 | N°19 | N°20 | N°21 | N°22 | N°23 | N°24 | N°25 | N°26 | N°27 | N°28 | N°29 | N°30 | N°31 | N°32 | N°33 | N°34 | N°35 | N°36 | N°37 | N°38 | N°39 | N°40 | N°41 | N°42 | N°43 | N°44 |


Cet article est publié dans la rubrique:

" Rapports et Communiqués "


Lire dans la même rubrique:

Il y a au total 23 articles dans cette rubrique, cette page en affiche 5 par ordre chronologique

0 | 5 | 10 | 15 | 20

Rapport d’activité-2018
par
mise en ligne vendredi 15 juin 2018
Rapport moral-AG 2018
mise en ligne vendredi 15 juin 2018
RAPPORT FINANCIER 2017
par
mise en ligne vendredi 15 juin 2018
Pour le 30ième anniversaire du Cercle
par
mise en ligne mercredi 12 juillet 2017
Compte-rendu de l’Assemblée générale du 23 juin 2017
par
mise en ligne mercredi 12 juillet 2017


Rapport moral-AG 2018

AG 2018



mise en ligne: vendredi 15 juin 2018


Le Cercle Condorcet de Paris a fêté sa trentième année d’existence en 2017.

Pour ce trentième anniversaire, nous avons organisé, le 13 octobre 2017, un évènement parti-culier au carreau du Temple. Entre 120 et 150 personnes sont venues participer aux débats et écouter les interventions. Nous avons retracé dans une première partie l’histoire de du Cercle Condorcet dont les travaux ont accompagné trente ans de changements essentiels, en France, en Europe, à l’Est en particulier, mais aussi au Moyen Orient. S’il a un temps côtoyé de nom-breux autres laboratoires d’idées, ceux-ci se sont soit professionnalisés autour de mouvements politiques, soit ont disparus. Une brochure, publiée à cette occasion retrace l’histoire de ces trente ans.
La nouvelle donne politique qui apparaît en de nombreux pays devrait pourtant susciter de nouveaux débats d’idées. La pertinence de notre Cercle tient sans doute dans la grande liberté de nos débats, pas nécessairement conclusifs et de nos propositions ouvertes. Ce débat, aux-quels ont participé d’autres Cercles Condorcet de province, a été enregistré en vidéo et mis en ligne sur notre site.
L’Europe est particulièrement touchée dans la mesure où son projet comme son modèle dé-mocratique et son action internationale sont régulièrement mis en cause. La montée du popu-lisme semble liée non seulement à la crise économique et au chômage massif, mais aussi à la venue de réfugiés de pays en guerre ou en famine (nous en avions traité fin 2015). C’est pour-quoi notre débat plénier a porté sur une question qui reste d’actualité :

L’Europe est-elle encore l’horizon des nos nations. Aller de l’union à la désunion est-il inéluctable ?

Nous avions réuni quatre personnes aux points de vue forgés par des origines différentes, De-nis Mac Shane, ancien ministre Britannique des affaires Européennes, Jean Michel Ducomte, ancien président de la Ligue de l’Enseignement, Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles et fin connaisseur de l’histoire européenne et enfin Guillaume Duval, Journaliste économique à Alternatives Economiques. Ce débat, également enregistré est disponible sur notre site.
Le président de la Ligue de l’Enseignement a conclu cette journée. Une cocktail, offert par la Ligue, a permis à de nombreuses personnes de prolonger les discussions.

Nous avons tenu dix plénières, en plus de notre plénière exceptionnelle sur l’Europe.

Poursuivant nos interrogations post Cop 21 et les limites de l’accord de Paris, Michel Cabirol nous a offert une analyse précise sur la transition énergétique nécessaire mais posant de nom-breuses questions auxquelles les réponses manquent encore. La qualité des interventions et du débat a été saluée par des participations nombreuses. Nous sommes cependant conscients qu’un travail de groupes serait utile sur ce sujet, et d’autres concernant des enjeux majeurs pour l’avenir.
Avec Hans Stark, nous avons analysé les résultats des élections allemandes qui montraient des évolutions marquantes et la difficulté de trouver une majorité hors d’une coalition fragile pour les anciens partis.
Plusieurs plénières ont concerné des thèmes économiques sociaux ou politiques. Avec Louis Maurin, directeur de l’observatoire des inégalités, nous avons mesuré l’évolution de celles-ci en France. Si dans certains domaines elles se réduisent dans d’autres elles continuent à laisser une partie de la population hors de chemins d’espérance.
Jean Pierre Rosenczveig, juge des enfants, nous a expliqué l’utilité mais aussi les limites de l’enfermement des enfants en conflit avec la loi. Il a ainsi montré l’importance de l’éducation et surtout a nécessité de leur construire un avenir ouvert, où la liberté est leur capacité à se prendre en charge dans un monde difficile.
Dans d’autres registres, nous avons essayé, avec Christophe Fourel et Carlo Vercelonne, de penser la sortie du capitalisme avec André Gorz qui fut un temps un compagnon de route du Cercle.
Jean de Gliniasty nous a exposé pourquoi la diplomatie risquait de se mettre en danger en se fondant uniquement sur des valeurs sans tenir compte des intérêts. Un certain angélisme des droits humains a conduit parfois à des catastrophes plus grandes (Lybie, Syrie, etc.) par des renversement d’alliances inopérant et un abandon de nos intérêts en même temps que de nos valeurs.
Avec Axel Tufféry, professeur de Mathématiques à Louis le Grand, nous avons profité de l’actualité d’une réforme de l’enseignement pour nous interroger : qu’est-ce que cette langue universelle que personne ne parle et qui paraît pourtant si nécessaire pour nos représentations ?
Patrick Artus, chef économiste de Natixis, nous a présenté une analyse économique de l’action d’Emmanuel Macron depuis son élection, à la fois pour la France et pour l’Europe.
Enfin, Michel Yahiel, ancien conseiller social de François Hollande, nous a exposé une ana-lyse des évolutions de la protection sociale en France et des enjeux que celle-ci représente pour notre société.
Philippe Lazar avait auparavant développé d’un nouveau concept politique, l’interconvictionnalité, dont l’objet est de favoriser les débats entre personnes aux convictions différentes, dans un espace public pacifié, au lieu d’exacerber ces différences. Le débat très riche, a montré l’urgence de réfléchir à nouveau sur les façons de faire vivre la démocratie face aux nombreuses tentatives d’en réduire l’usage, notamment par celle de nos libertés, au prétexte que l’efficacité des politiques en serait améliorée.

Ainsi, nos plénières ont tenté de traiter des questions qui agitent nos sociétés.
La lettre du Cercle publie les synthèses de ces plénières mais aussi des textes originaux de membres du Cercle. Sa présentation a été changée, sur proposition de Jean Michel Eychenne qui en assure la conception, et celle-ci a été appréciée. Le site du Cercle reçoit aussi les enre-gistrements des plénières, les synthèses et publie quelques textes de membres du Cercle. Avec le concours de Jean Loup Motchane, nous continuons d’en améliorer la forme, l’objectif étant d’en faire un outil de communication mieux partagé.

La nouvelle organisation du Cercle, demeure certainement perfectible. Si nous avons augmen-té le nombre d’adhérents, nous peinons encore à organiser plus de travaux dans ce Cercle et à les faire connaître : il faudrait sans doute réfléchir à une organisation plus partagée.
La question demeure aussi d’assurer un certain renouvellement de génération : nous sommes encore loin d’avoir progressé.

Nous souhaitons un renouveau du Cercle Condorcet de Paris. Nous devons pour cela encou-rager les actions partagées, accueillir de nouveaux membres et encourager des travaux de ré-flexion propres au Cercle : L’époque troublée que nous vivons exige que des citoyens engagés dans des cercles de pensée comme le nôtre apportent des analyses et des propositions sur l’évolution de nos sociétés, accessibles au plus grand nombre.

Enfin, nous devons regretter le décès de Jean Paul Blais, une personne active et bienveillante membre du Cercle depuis une dizaine d’années. Il venait d’avoir 74 ans.

Bernard Wolfer

retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 32 % de 3. Au total, ce site compte environ 641 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau