hierarchie_sommaire Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript
over-menu-FINAL Afficher / Cacher une boite div en javascript ☰ menu Document sans titre



Jeudi 8 novembre 2018 de 19h00 à 21h00...




mise en ligne: lundi 15 octobre 2018



Nous attirons votre attention sur le changement de lieu nécessité par les travaux rue Récamier ;
Mais aussi sur le changement d’horaire


Jeudi 8 novembre 2018 de 19h00 à 21h00

CISP-Ligue de l’Enseignement
17 Boulevard Kellermann 75013 Paris
Salle Massena
métro Porte d’Italie ou Maison Blanche, Tramway T3 à proximité

avec Grégoire Borst
Professeur de psychologie du développement et de neurosciences cognitives de l’éducation
Université Paris-Descartes

sur le thème :
Les neurosciences et l’éducation

Liaisons raisons et déraisons ?

Existerait-il une rupture, voire une opposition entre les neurosciences cognitives et la pédagogie ? Alors qu’à l’origine, les sciences pédagogiques se sont développées avec la psychologie expéri-mentale, notamment après les travaux de Piaget, il semble qu’aujourd’hui les méthodes pédago-giques soient mises au pilori au profit des apports des sciences cognitives aux apprentissages. Le ministre de l’Education nationale, Jean Marie Blanquer, en créant un Conseil scientifique de l’Education nationale, a donné une place importante aux neurosciences, avec l’ambition de régler ainsi les défaillances du système éducatif français. Les réactions ont été contrastées, et une péti-tion a rassemblé de nombreux spécialistes de la pédagogie et de la psychologie des enfants pour critiquer le projet de rapporter les apprentissages à des méthodes validées par les neurosciences, estimant celles-ci limitées en pratique. Se retrouvent ici les termes de vieux débats entre science et société. La science donne-t-elle les clés de la pratique sociale et, ici, du développement de l’enfant ? Un certain scientisme peut être sous-jacent de politiques sociales, croyant qu’il existe un déterminisme biologique à l’acquisition des savoirs et des connaissances. Nous attendons de ce débat les éclaircissements nécessaires pour un usage éclairé de la science dans le perfectionnement de l’esprit humain, comme l’aurait sans doute énoncé Condorcet, lequel oscillait lui-même entre science et savoirs, dans un idéal d’épanouissement des êtres humains libres.

Bernard Wolfer
Président du Cercle Condorcet de Paris

Grégoire Borst est professeur de psychologie du développement et de neurosciences cognitives de l’éducation à l’université Paris Descartes, membre junior de l’Institut Universitaire de France. Ses recherches ont pour objectif de déterminer (a) le rôle du contrôle inhibiteur dans le développement neuro-cognitif de l’enfant et de l’adolescent dans différents domaines et différents apprentissages scolaires ; (b) le degré de généralité et de spécificité du contrôle inhibiteur à différents âges ; et (c) les contraintes cérébrales précoces et tardives sur le développement cognitif et sur les apprentissages scolaires.



retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 30 % de 4. Au total, ce site compte environ 658 visites par jour.



site réalisé avec SPIP | navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau