hierarchie_sommaire Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript
over-menu-FINAL Afficher / Cacher une boite div en javascript ☰ menu Document sans titre





Sommaire de la Lettre N°45, décembre 2018 janvier 2019


Sommaire des anciens numéros de la Lettre:

N°01 | N°02 | N°03 | N°04 | N°05 | N°06 | N°07 | N°08 | N°09 | N°10 | N°11 | N°12 | N°13 | N°14 | N°15 | N°16 | N°17 | N°18 | N°19 | N°20 | N°21 | N°22 | N°23 | N°24 | N°25 | N°26 | N°27 | N°28 | N°29 | N°30 | N°31 | N°32 | N°33 | N°34 | N°35 | N°36 | N°37 | N°38 | N°39 | N°40 | N°41 | N°42 | N°43 | N°44 | N°45 | N°46 |


Cet article est publié dans la rubrique:

" agenda "


Lire dans la même rubrique:

Il y a au total 156 articles dans cette rubrique, cette page en affiche 5 par ordre chronologique

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 155

Les matières premières : chance ou malédiction ?
mise en ligne mercredi 18 septembre 2019
L’archipel français
mise en ligne mardi 9 juillet 2019
L’ Europe après les élections au parlement européen :
mise en ligne jeudi 23 mai 2019
Une Histoire de la République en France
mise en ligne vendredi 22 mars 2019
Tableau de bord des pays de l’Europe centrale et orientale
mise en ligne mardi 12 mars 2019


La présidence Macron à l’épreuve du temps démocratique
Plénière du 14 janvier 2019



mise en ligne: jeudi 20 décembre 2018


Le lundi 14 janvier 2019 de 18h30 à 20h30
3 rue Récamier, Paris 75007
métro Sèvres-Babylone

avec Jean Daniel Lévy*
Directeur du Département Politique & Opinion chez Harris Interactive

sur le thème:
La présidence Macron à l’épreuve du temps démocratique


Les premiers dix-huit mois de la présidence du président Macron ont été marqués par une volonté de faire rapidement des réformes qui changent le paysage économique, social et politique de la France. Faire révolution selon les termes de son livre programme. Loi travail, réformes fiscales, du logement, de l’éducation, de la formation professionnelle, et bientôt de la protection sociale, sans oublier une réforme constitutionnelle. Pour aller plus vite, le choix des ordonnances a été souvent privilégié. Mais le débat démocratique en a été largement réduit. Les résultats économiques sup-posés en résulter tardant, en termes de chômage et de pouvoir d’achat, dès l’été, les doutes sont apparus sur la légitimité de ces réformes. Le président Macron a perdu alors une part de ses sou-tiens. La crise récente des « gilets jaunes » peut être vue comme la manifestation violente, inédite certes, mais compréhensible d’un rejet des objectifs poursuivis par sa politique, notamment par les taxations.

Elu dans des conditions jugées exceptionnelles, sur un contrat peu clair et non majoritaire, il se trouve ainsi désavoué dans un climat politique devenu lui aussi exceptionnel.

Pour les français, il n’est peut-être pas envisageable de tuer les valeurs et les espérances nées de la Révolution française, pas plus que celles issues du Conseil National de la Résistance : l’égalité des conditions reste un principe essentiel, la solidarité un moyen de l’assurer.

De plus, le temps démocratique est en cause. L’élection du président est devenue le moment es-sentiel à partir duquel une politique est mise en action. Mais il semble de moins en mois accepté que cette mise en pratique se fasse sans la participation des citoyens tout au long du mandat. La demande « d’ horizontalité », ou de démocratie participative, est manifeste depuis plusieurs élec-tions.

Enfin sur la scène européenne, le président Macron a certainement mis en valeur une image de la France européenne largement partagée. Mais elle ne peut se maintenir qu’avec l’espérance d’une réelle prospérité et d’une solidarité à vivre : on s’en est éloigné. De plus, l’Union Européenne n’est pas considérée comme démocratique, ou servant la démocratie : elle est perçue comme techno-cratique, loin des peuples.

Comment l’opinion française évolue-t-elle dans ces circonstances, en particulier à l‘approche de nouvelles échéances électorales? C’est ce que Jean Daniel Lévy, politologue, nous expliquera. Face à des demandes qui se révèlent plus que jamais urgentes, que peut faire la présidence Ma-cron dans ce temps démocratique nouveau? Ce sera l’objet de notre débat.

Bernard Wolfer
Président du Cercle Condorcet de Paris


*Jean-Daniel Lévy s’est spécialisé dans l’analyse électorale, l’identification des enjeux, logiques et dynamiques d’opinion ainsi que dans la compréhension des zones de force ou de faiblesse des acteurs prenant la parole dans l’espace public. Il est aujourd’hui Directeur du Département Politique & Opinion chez Harris Interactive. Jean-Daniel Lévy intervient régulièrement dans les médias en tant qu’analyste des résultats de sondages d’opinion publiés et des comportements électoraux.


Les plénières sont ouvertes aux membres du cercle et à leurs invités

Nous comptons sur votre présence et vous prions de croire à nos meilleurs sentiments



Publiez ici vos commentaires:

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

forum qui etes vous
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

retour au début des forums
Popularité
Cet article a une popularité absolue égale à 1, soit 35 % de 3. Au total, ce site compte environ 739 visites par jour.
site réalisé avec SPIP - | - navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau