hierarchie_sommaire Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript
over-menu-FINAL Afficher / Cacher une boite div en javascript ☰ menu Document sans titre




Les voeux du Président
Pour l’année 2020



mise en ligne: dimanche 2 février 2020

Paris le 10 janvier 2020

Cher(e)s Ami(e)s,

On souhaiterait volontiers pour cette année 2020 que la raison l’emporte et que les humains se comportent en êtres responsables sur cette Terre qui est la leur. Parfois, nous nous disons que c’est possible. Lors des « printemps » arabes, des retours à la démocratie, des révoltes populaires qui expriment des volontés d’égalité et de fraternité, nous nous sommes pris à espérer. Parfois à juste raison. Cela reste le cas pour la Tunisie. Pour l’Algérie c’est encore à venir avec cette « nouvelle indépendance » réclamée avec obstina-tion. A Hong-Kong, la jeunesse s’oppose avec force à un régime chinois de plus en plus dictatorial et inquisiteur.

Mais souvent nous avons du constater que les soubresauts des peuples peuvent aussi se terminer dans les drames et le sang. Le Moyen-Orient nous en administre chaque jour les preuves. Et ce qu’il reste des grandes puissances, les Etats-Unis, la Russie et la Chine jouent leur avenir et leur suprématie sur les vagues des conflits multiples où ils interviennent ou dont ils se dégagent, avec l’appui de puissances secondaires qui cherchent à émerger, en des alliances parfois surprenantes.

L’avenir est morose, et 2020 risque d’être parfois désespérant. D’autant plus que notre planète est véritablement engagée, à son corps défendant pourrait-on dire, dans un changement climatique dont certains sont conscients, mais auquel nombre d’autres restent indifférents. Quand la Californie puis l’Amazonie et enfin l’Australie brûlent, en partie par la faute des hommes, les thuriféraires de la croissance « as usual » persistent dans leurs volontés d’exploiter la terre, les forêts, l’eau comme avant, sans retenue.

Nous écrivions l’an dernier : « L’amélioration réelle des conditions de vie d’une partie du monde se fait avec un accroissement des inégalités. On ne doit pas s’étonner si le désespoir des peuples s’exprime par des votes et manifestations opposés aux forces politiques traditionnelles ».

Plusieurs élections ont ainsi fait arriver au pouvoir des mouvements et des hommes qui se disent anti-système, contre le monde ancien, ou d’autres voulant renouer avec des valeurs anciennes.

Nous insistions sur « la nécessité de fonder la démocratie sur une égalité réelle, économique et sociale, et pas seulement formelle, en droit ».
« Les reculs démocratiques en de nombreux pays, y compris en Europe se confirment. Les « réveils » des peuples sont le plus souvent réprimés (à tout le moins dévalorisés), les replis nationalistes ou identitaires manifestent le peu de foi de ceux-ci dans des futurs ouverts, mondialisés, mais aussi la revendica-tion de libertés, la recherche de sécurité, de protection ».

On se doit de dire aussi que le pire n’est pas nécessaire. Les mouvements de révolte ou d’affirmation de la démocratie se manifestent de plus en plus largement. Par des élections ou par des mouvements populaires qui obtiennent la prise en compte de leurs revendications. Une aspiration à une autre démocratie se fait jour, multiforme, parfois confuse, mais qui témoigne au fond d’un désir de citoyenneté immédiate et continue, non satisfaite par les seules élections.

Nous pouvons reconnaître cela comme une expression vivante de la démocratie dans un monde où la domination du monde économique sur le monde politique et citoyen n’a jamais été aussi forte et globalisée. Nous pouvons donc y voir des signes d’espoir.

Les élections européennes, elles-mêmes, malgré leur faible mobilisation, ont fait apparaître un paysage politique plus varié qu’auparavant et les forces populistes n’ont pas pour le moment gagné en force, même si dans certains pays elles se sont renforcées.

Le monde apparait plus éclaté, plus incertain, donc paradoxalement peut-être, plus ouvert.
Formons le voeux que soient libérées ainsi des forces de progrès humains.
Nous pouvons y contribuer.

Le Cercle Condorcet continuera à travailler sur des faits et des idées. La « dispute » intellectuelle pour progresser dans nos convictions démocratiques et républicaines, en les soumettant à la critique des expériences reste plus que jamais nécessaire.
Votre participation, comme membre du Cercle, ou comme ami invité, est importante : nous l’espérons plus nombreuse encore.

Vous trouverez ci-joint un bulletin d’adhésion pour l’année 2020.Pensez à le remplir, même si les indications portées l’an passé n’ont pas changé ; nous pourrons ainsi actualiser l’annuaire du Cercle.

S’il y a lieu, le justificatif fiscal correspondant à votre don effectué en 2019 est joint à ce courrier, vous devez le conserver et ne le fournir qu’en cas de demande de l’administration fiscale.

Croyez, Cher(e)s Ami(e)s à nos sentiments les meilleurs.


Envoyer ici vos commentaires!

Vos commentaires



Au total, cet article compte environ 14 visites par jour et une popularité deŽŽŽ 19 % de 5.
site réalisé avec SPIP - | - navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau