hierarchie_sommaire Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript
over-menu-FINAL Afficher / Cacher une boite div en javascript ☰ menu Document sans titre






Sommaire de la Lettre N°47, février 2020


Sommaire des anciens numéros de la Lettre:

N°01 | N°02 | N°03 | N°04 | N°05 | N°06 | N°07 | N°08 | N°09 | N°10 | N°11 | N°12 | N°13 | N°14 | N°15 | N°16 | N°17 | N°18 | N°19 | N°20 | N°21 | N°22 | N°23 | N°24 | N°25 | N°26 | N°27 | N°28 | N°29 | N°30 | N°31 | N°32 | N°33 | N°34 | N°35 | N°36 | N°37 | N°38 | N°39 | N°40 | N°41 | N°42 | N°43 | N°44 | N°45 | N°46 | n°47 et 48 |


Cet article est publié dans la rubrique:

" Communiqués "


Lire dans la même rubrique:

Il y a au total 4 articles dans cette rubrique, cette page en affiche 4 par ordre chronologique


Hommage à Guy Raffi
mise en ligne lundi 17 février 2020
Hommage à Maurice Bertrand à Guy Benedetti
mise en ligne samedi 28 mai 2016
Etat d’urgence, déchéance de nationalité : c’est non !
mise en ligne vendredi 29 janvier 2016
Non au projet d’inscrire la déchéance de la nationalité dans la Constitution française
mise en ligne jeudi 24 décembre 2015


Hommage à Guy Raffi



mise en ligne: lundi 17 février 2020

Guy Raffi, Président du Cercle Condorcet de 1996 à 2000 est décédé cet été à Baugé, à l’âge de 83 ans.

Né à Angers en 1936, il a vécu à Baugé où il fréquenta l’école publique avant de poursuivre ses études dans la préfecture du Maine et Loire, notamment à l’École Normale d’instituteurs.

Guy Raffi débute sa carrière comme professeur au Collège d’Enseignement Général de Baugé et décide de reprendre ses études avant de réussir le concours d’entrée à l’ENA dont, il est devenu par la suite le directeur adjoint des stages (1971-1975).

Il a poursuivi une carrière de haut fonctionnaire : en qualité de Sous-directeur des professions sociales (1975-1983) puis de Directeur Général de l’administration et du personnel au ministère de l’Agriculture (1983-1986) où il fut aussi le Directeur de cabinet du ministre de l’agriculture, Henri Nallet (1985-1986) jusqu’en 1986, année où il fut nommé Inspecteur général.

En 1991, il rejoint, en tant que Délégué adjoint, la Mission Interministérielle pour l’Europe Centrale, et Orientale créée par Elisabeth Guigou au sein duquel Jean Pierre Pagé et moi étions chargés de mission. De là est issu sans doute l’intérêt régulier du Cercle Condorcet pour les questions européennes en lien avec les pays de l’Est et de l’ex-URSS. Plusieurs publications en portent témoignage et certaines analyses et débats conduits à l’époque demeurent d’actualité.

Sensible aux questions sociales, Guy Raffi fut un militant associatif investi. Proche de François Bloch-Lainé, il a contribué à l’amélioration des conditions d’existence et d’activité des associations. Avec Philipe Vianney et François Bloch-Lainé, il a participé à la fondation de l’ADAP (Association pour le Développement des Associations de Progrès) puis de la FONDA. Cette dernière a joué un rôle éminent dans le développement du mouvement associatif, obtenant l’autonomie de celles-ci vis à vis des pouvoirs publics, et le renforcement de leurs moyens d’actions, dans les domaines culturels, économiques et même politiques.

Il est par ailleurs l’auteur d’un livre, « Les Associations » , paru aux éditions La Découverte, corédigé avec Solange Passaris, alors qu’il était Secrétaire général de la Fonda en 1984.

Engagé dans de nombreux combats pour l’éducation, la formation, la laïcité, Il présida également l’Inodep, institut œcuménique du développement des peuples, créé par le Brésilien Paolo Freire.

Lors du 30ème anniversaire du Cercle, nous avions souhaité sa venue. Il en avait néanmoins décliné l’invitation. A cette occasion, j’avais toutefois eu le plaisir de discuter longuement avec lui. Il nous avait remercié pour l’hommage rendu alors à Claire Richet avec laquelle il avait conduit des actions pour l’enfance. Ils se rejoignaient dans une certaine conception de l’action sociale et populaire, qu’ils avaient contribué à développer, notamment avec Philippe Vianney. Il était un homme d’une grande fidélité aux principes et aux idées.

Membre fondateur du Cercle Condorcet de Paris, en 1987, il en était une personnalité très active. Il s’était en particulier beaucoup investi dans des groupes de travail sur l’Europe de l’Est à partir de 1990, animant une coopération étroite avec un Cercle Condorcet créé à Budapest. Au sein du Cercle, Guy conduisait les débats avec la bienveillance et l’humour nécessaire quand des personnalités fortes s’opposaient quelquefois pour marquer leurs différences. Il ne manquait jamais d’exprimer lui-même ses convictions profondes.

Nous eûmes de beaux débats !

Bernard Wolfer


Envoyer ici vos commentaires!

Vos commentaires



Au total, cet article compte environ 52 visites par jour et une popularité deŽŽŽ 36 % de 3.
site réalisé avec SPIP - | - navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau