hierarchie_sommaire Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript
over-menu-FINAL Afficher / Cacher une boite div en javascript ☰ menu Document sans titre




Nous sommes Samuel Paty


mise en ligne: mardi 20 octobre 2020

L’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire et de géographie à Conflans Ste Honorine, est une horreur absolue. Décapité pour avoir voulu apprendre à ses élèves ce qu’est la liberté de s’exprimer, de douter, de critiquer et ce faisant se constituer une pensée citoyenne.

Il ne faisait que son métier et dit-on, très bien, avec bienveillance selon ses élèves. Des fanatiques, incultes de leur propre religion, ont estimé qu’il fallait punir cet enseignant et venger celui qu’ils nomment leur dieu, et son prophète, d’avoir été représentés dans des caricatures . Peu soucieux de la vérité, ils ont même travesti les faits pour justifier leur crime. La jeune fille qui les a rapportés à ses parents, sans doute élevée dans cette peur du blasphème, semble avoir elle aussi déformé les faits, parlant d’un prophète nu qu’elle ne peut avoir vu. Un fanatique islamiste les a accompagnés dans cette dénonciation calomnieuse, au collège et sur les réseaux sociaux, traitant le professeur de voyou et le désignant nommément à la vindicte.

Un engrenage infernal a abouti à l’exécution de cet honnête homme par un vengeur étranger à l’incident, mu seulement par sa soumission à une foi idolâtre.

Ces fous de dieu ne pouvaient mieux correspondre aux caricatures qu’ils ne supportent pas : ils en sont la représentation.

Nous condamnons ces actes ignominieux.

Nous sommes dans une République où les citoyens ont aussi bien la liberté de penser, la liberté de conscience, de croire ou de ne pas croire, que la liberté de blasphémer. Ce sont des droits. L’égalité des citoyens ôte le droit de se faire justice. La fraternité, ou si l’on préfère, la solidarité oblige à la tolérance et à la bienveillance.

Certains pensent que la bienveillance et la tolérance sont des faiblesses de nos démocraties. Nous pensons que c’est au contraire leur force et nous défendrons sans relâche ces principes. Ce sont eux qui permettent à ceux qui croient en dieu comme ceux qui n’y croient pas de vivre ensemble.

Samuel Paty était un exemple de cette tolérance et de cette bienveillance. Ils l’ont assassiné !

Lettre aux professeurs d’histoire-géographie



Envoyer ici vos commentaires!

Vos commentaires
-->


Au total, ce site compte environ 48 visites par jour et une popularité deŽŽŽ 11 % de 9.
site réalisé avec SPIP - | - navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau