hierarchie_sommaire Afficher la date et l'heure en temps réel en javascript
over-menu-FINAL Afficher / Cacher une boite div en javascript ☰ menu Document sans titre






Sommaire de la LettreN°49-50 octobre 2020


Sommaire des anciens numéros de la Lettre:

N°01 | N°02 | N°03 | N°04 | N°05 | N°06 | N°07 | N°08 | N°09 | N°10 | N°11 | N°12 | N°13 | N°14 | N°15 | N°16 | N°17 | N°18 | N°19 | N°20 | N°21 | N°22 | N°23 | N°24 | N°25 | N°26 | N°27 | N°28 | N°29 | N°30 | N°31 | N°32 | N°33 | N°34 | N°35 | N°36 | N°37 | N°38 | N°39 | N°40 | N°41 | N°42 | N°43 | N°44 | N°45 | N°46 | n°47 et 48 | | N°49 et 50 | | | | | | |


Cet article est publié dans la rubrique:

" Idées/Société "
Lire dans la même rubrique:e

Il y a au total 52 articles dans cette rubrique, cette page en affiche 5 par ordre chronologique

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 50

École : Y aura-t-il un « avant » et un « après » le confinement ?
mise en ligne vendredi 20 novembre 2020
Pour résister à la pandémie comme au temps des maquis
mise en ligne vendredi 20 novembre 2020
Corona Bonjour, ça va ?
mise en ligne vendredi 20 novembre 2020
Nous sommes Samuel Paty
mise en ligne mardi 20 octobre 2020
Rapport de France-stratégie sur le CICE
mise en ligne jeudi 24 septembre 2020
Corona Bonjour, ça va ?


mise en ligne: vendredi 20 novembre 2020

Il paraît que ce que nous vivons est une « guerre »... je n’en suis pas si sûre car à l’issue d’une guerre il y a toujours un vainqueur et un vaincu... je crains qu’à la fin des hostilités contre le Corona virus il n’y ait qu’un genre de trêve transi-toire... Dans une guerre, on affronte un ennemi que l’on connaît. On sait d’où il vient, ce qu’il veut et on connait ses armes... Le Corona virus est un ennemi INCONNU, insaisissable.. D’où vient-il ? Que veut-il ? Quelles sont les armes qu’il emploie ? Qui lui donne des ordres de frappe ?... mais surtout dans une guerre on fait front face à l’ennemi, on fait « corps » tous ensemble. Les soldats de la guerre de 14-18, au fond des tran-chées, étaient coudes contre coudes, épaules contre épaules. Ils avançaient, collés les uns aux autres et se réconfortaient en se prenant par les épaules, en se serrant fraternellement les mains, en se prenant dans les bras.. La proximité humaine était une immense force..
L’ENNEMI Corona virus a trouvé la plus terrifiante des armes : nous interdire de garder cette humani-té. Il. nous empêche d’embrasser nos amis que nous aimerions pourtant encourager à tenir le coup. Plus jamais de mains serrées, plus de ca-resses sur la joue, plus de baisers sur le front. Et c’est là, à mon sens, son plus grand machiavé-lisme, sa plus terrible efficacité… Priver un Homme de son Humanité c’est le pousser vers un précipice où le vide peut le happer avant même qu’il n’ait eu le temps de réfléchir à qui l’a poussé… C’est le soustraire à la palpitation du monde et l’amputer du frisson de l’Autre.
Alors, non, nous ne sommes pas en temps de guerre mais nous avons toutefois un ENNEMI… Or ce que génère le fait d’avoir un ennemi peut constituer un enseignement. Finalement nos amis ne nous apprennent pas grand’ chose sur nous-mêmes que nous ne savions déjà puisque souvent ils nous ressemblent... mais un ENNEMI !... Etant à l’opposé de nous, il nous fait découvrir qui nous sommes véritablement... il nous enseigne à domp-ter notre colère, à mesurer notre degré de tolé-rance, à chercher en nous l’énergie pour trouver des solutions...
Alors considérons le Corona Virus comme une opportunité d’enseignement sans pareil.
Je n’en veux pour preuve qu’un seul exemple que chacun d’entre nous peut vérifier dès aujourd’hui :
Avant le Corona virus, quelle était la première phrase que vous disiez à l‘ami, au camarade, au client d’un bar où vous preniez votre café : « Bon-jour, ça va ? »... mais avouez que vous n’écoutiez pas vraiment la réponse. Cette phrase était en fait une habitude mécanique de se saluer....
A présent, quand vous croisez (même à 1 mètre) une connaissance, ou quand vous avez quelqu’un au téléphone et que vous prononcez cette phrase magique : « Bonjour, ça va ? ».. Vous lui souhaitez vraiment que le Jour lui soit Bon et vous prenez vraiment des nouvelles de sa santé, donc vous écoutez attentivement la réponse... Reconnaissez que la différence est gigantesque entre le« Bonjour, ça va ? » d’Avant... et celui que désormais vous prononcerez !
Voilà, l’ennemi Corona nous aura donc au moins apporté ça....
Je vous embrasse.... au fait, j’allais oublier de vous demander : ça va ?



Envoyer ici vos commentaires!

Vos commentaires
-->


Au total, ce site compte environ 8 visites par jour et une popularité deŽŽŽ 12 % de 9.
site réalisé avec SPIP - | - navigateur conseillé firefox - | - Accès réservés: Conseil d'Administration - | - Bureau