L’évolution de l’Europe centrale, bon élève de la transition économique, menace-t-elle la cohésion de l’Union européenne ?


Après une transition économique globalement réussie qui leur ont valu des félicitations méritées, les pays de l’Europe centrale (que l’on peut regrouper sous l’acronyme du « Groupe de Visegrad » ont fait entendre leur différence.
C’est que l’on a trop sous-estimé les aspirations de ces pays qui s’expliquent par le besoin de faire exister et reconnaître une identité trop longtemps étranglée par le régime soviétique.

Ceci est apparu en pleine lumière, quand s’est posée la question de la répartition des « migrants » dans l’Union Européenne leur faisant craindre que cette identité fraichement recouvrée puisse être noyée dans les flots en résultant, et a renforcé les tendances à un autoritarisme d’abord masqué, mais sous-jacent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.